L' ESPERANCE


Nous savons tous que depuis longtemps, les jeunes de village Taslent et des autres villages espéraient à une bibliothèque à eux.  A l’instar d’autres jeunes des villes d’Europe et des grandes villes d’ailleurs, qui ont vu se créer des bibliothèques pour eux., les villageois y espéraient depuis longtemps mais leur espérance est restée un vœux pieux..

C’est que sans beaucoup de moyens qui manquent au Club  Scientifique qui nous soient propres, nous aurons du mnal a aller tout droit dans notre etude de la vie, de la culture, la science, la technologie, et la civilisation.  Nous avons donc crée  le Club Scientifique du Phare du Savoir (CSPS), a travers duquel les jeunes d’Algérie pourront apprécier le génie du villageois kabyle.  Cette tache nécessite évidemment un maximum d’efforts et d’union pour atteindre nos objectifs, qui ne relèvent pas de l’idéologie certes, mais dont la réalisation s’inscrit dans la durée du temps.

Nous osons comparer l’Algérie avec n’importe quel pays d’Europe.  Evidemment, c’est incomparable dans le domaine de l’enseignement et de développement.  Donc les jeunes du village Taslent devrons penser à eux même et aux enfants qui viendront faire la relève de notre culture ancestrale telle que nous l’ont léguée nos parents, et en parallèle faire un lien avec les civilisations modernes.  La bibliotheque et le Club Scientifique sont les liens.  Nous avons heureusement une équipe de jeunes qui travaille d’arrache-pied pour etablir ces liens.

LA CREATION DU CSPS ET DE LA BIBLIOTHEQUE:

Le CSPS  « Club Scientifique du Phare du Savoir » nous a valu une attente de quinze (15) mois (du 22-fev-2002 au 18-mai-2003) pour se voir enfin agréer. Le local du Club etait un centre de formation en informatique qui après que les micros ordinateurs soient transfers vers le CFPA d’akbou, un groupe de jeunes (étudiants et lycéens) ont reçu du comité du village l'autorisation d'occuper le local pour implanter une bibliothèque avec l’aide du chercheur aux Etats-Unis  (Docteur Mehdi ISKOUNEN ) et l’accord  du groupe local, Association Sociale Tudert de Taslent, et tout les villageois.

Le village de Taslent abrite maintenant deux locaux, un pour la coutûre qui nous permet de préserver nos traditions (coutumes kabyles) et l’autre pour le Savoir qui transpire et subsiste à travers plusieurs activités.   La réussite des actions du club repose sur la reconnaissance et sur l’engagement des jeunes et sur la solidarité entre les générations. 

En conséquence, le club demande en priorité aux organismes supérieurs (ministères, entreprises, et les fondations privées, ainsi qu’aux institutions d’éducation, les organisations non gouvernementaux, d’affecter les ressources financières, matérielles qui permettrons de soutenir et d’aider le Club Scientifique du Phare du Savoir, en tenant compte de l’importance et de la spécificité de ce Club dans un pays comme le notre qui est en voie de développement. 

Enfin, au nom du club CSPS, je remercie toute personne dans le pays et ailleurs qui nous a aidé pour réaliser nos projets.

Le secrétaire général:

Idjis Mohand-Akli